Dans les coulisses de S-Industries

 

            «Une entreprise est une aventure humaine, des hommes et des femmes qui ne se sont pas choisis viennent mettre leurs forces et leurs talents ensemble pour travailler et produire quelque chose qu’ils n’auraient pas pu faire seuls. » Tels sont les mots choisis par Philippe Piganeau, président de SIndustries, entreprise spécialisée dans la réalisation de cordons électriques et électroniques, de faisceaux électriques et de câblage filaire, pour définir l’entreprise.

Cette soirée, articulée autour du thème « Conditions de travail et humanité partagée » fut l’occasion pour les salariés, accompagnés de leurs familles et de leurs amis, de découvrir des projets qui ont marqué S-Industries ces derniers mois.

«Le premier projet s’est imposé à nous, il s’agit de la réfection de 2000 m² de toiture pour plus de confort et de bien-être au travail, le deuxième était impératif pour rester dans la course des entreprises de demain, il s’agit de la refonte de nos flux sous l’appellation Ergolean, pour plus d’efficacité et de sérénité dans notre travail. Enfin, le troisième projet est une expérience d’humanité dans un partenariat avec le CHU de Rouen. »

« On a réussi à se faire du bien »

Cette opération portes ouvertes a donc permis de découvrir le nouveau bâtiment de l’entreprise dont la rénovation s’est terminée le mois dernier. En juillet 2014, une tempête de grêle avait percée la toiture de 350 trous, les ateliers s’étaient retrouvés inondés et depuis les infiltrations d’eau étaient monnaie courante.

Mardi, c’est donc dans un atelier flambant neuf qu’a eu lieu le vernissage de l’exposition « Ensemble » du photographe Grégoire Korganow. Ce projet, dont le CHU de Rouen est partenaire, a réuni des salariés de l’entreprise S-Industries, des membres du personnel soignant du CHU ainsi que des patients atteints d’un cancer devant l’objectif du photographe.

« On veut pouvoir partager l’intensité des sentiments que l’on met dans la prise en charge des patients dans un autre cadre que celui de l’hôpital, on veut partager notre motivation et notre engagement avec d’autres personnes qui ont des engagements professionnels, d’humanité partagée », explique le professeur Pierre Michel du service hépato-gastroentérologie du CHU.

Ce travail a été pour Grégoire Korganow une véritable thérapie. « Je crois que finalement, avec ce projet qui parle de la maladie, de quelque chose qui fait mal, on a quand même réussi à se faire du bien. » Au printemps, les photos viendront orner définitivement les couloirs du service d’oncologie du CHU de Rouen.

Enfin, le programme Ergolean mené au sein de l’entreprise a permis d’améliorer les conditions de travail en adoptant des mesures visant à réduire la pénibilité en utilisant des chariots de transport ou encore en investissant dans des tables élévatrices afin que les postes de travail soient à bonne hauteur.

Suite à cette présentation, les salariés de S-Industries ont fait visiter leur lieu de travail à leurs proches qui ont ainsi pu suivre toutes les étapes de fabrication d’un câblage grâce aux employés qui ont accepté de rejoindre leur poste de travail le temps de la visite.

G.M.
Source Paris Normandie 21 mars 2016